Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2007 7 28 /01 /janvier /2007 09:51
2 rappels de spectacles à l'affiche prochainement
> voir détails dans la rubrique évenements

L’Homme renversé
solo d' Olivier Renouf,
Musique originale Denis Chouillet 
 

à l'Echangeur de  Bagnolet                                                             

Les 3 février à 20h30 et le 4 février 2007 à 17h00

01-43-62-71-20 / 01-43-62-06-92
Une histoire de clés
mise en scène Olivier Cruveiller,
spectacle écrit et interprétée par Nathalie Akoun.

au Théâtre Berthelot à Montreuil
du 8 au 11 février 2007

compte rendu de la classe ouverte du lundi 22 janvier
(CAP)*                            prononcer « capétoile »

Classes ouvertes 2006-07                       lundi 22 janvier 2007
http://capetoile.over-blog.com/


Modératrice

Dominique Aru

Participants

Françoise Retel, Jehanne Gaucher, Maryline Charrier, Raphaëlle Giltis, Marie-Hélène Gripekoven, François Duconseille

Le laboratoire du « bien commun ? »

Françoise nous lit un texte d'Henri Michaux "Qui je fus" pendant que François prépare les images qu'il veut nous projeter.

Nous faisons le bilan de la séance précédente (le vernissage des "peintres" présentant leur œuvre commune)

Françoise dit que c'était fructueux mais un peu ennuyeux. C'était la première classe de Raphaëlle; elle dit qu'elle a joué le jeu et apprécié les boissons et la nourriture proposées lors de ce vernissage. Il est question du sentiment d'exclusion ressenti par le public venant au "vernissage" et n'ayant pas participé à la séance de création de l'œuvre (Isabelle Rèbre), et de ce que ça a provoqué comme réaction. Appréciation des interventions d'Isabelle et de François (le tapis et son étrange métamorphose quand il a été posé sur deux chaises).

Du souvenir commun à propos de cette séance précédente, l'improvisation proposée par Olivier, une phrase surgit: "Il est là depuis longtemps". En fait, la phrase était plutôt " Depuis combien de temps est-il là?".

Marie-Hélène se souvient que quelqu'un a dit (François) "Il ne faut pas lâcher nos obsessions" et que ça avait été important pour elle.

Souvenir également d'un grand silence partagé à la fin de la séance. Le silence, un bien commun?
Dominique dit que ça lui fait penser au mâ japonais, on parle des films d'Ozu: silence pudique après l'émotion pour la laisser retomber en douceur.
Marie-Hélène nous raconte comment ce silence s'est déposé aussi ailleurs, chez ses élèves, dans les cours qu'elle donne.

Le « bien commun » n'est pas lié à un temps et à un espace. Partagé à un endroit avec certains, le bien peut se transporter ailleurs avec d'autres.

Pour Raphaëlle, l'improvisation a véritablement commencé quand Bernard a dit comme un gardien de musée: "Circulez ça va fermer" parce que l'envie de transgresser cet ordre a immédiatement suivi. L'imaginaire étant provoqué par la forme étrange du tapis sur les chaises.

François propose de nous montrer les images ; des photos d'Hicham Benohoud dans lesquelles soit il se met en scène lui-même -Série soft-, soit il met en scène ses propres élèves dans une salle de classe -La salle de Classe-, ou encore il met en scène dans leur propre appartement des habitants d'un quartier –30 familles- (détournement des objets du quotidien, déplacement des sujets consentants…).

Hicham Benohoud expose jusqu’au 3 mars à la Galerie Vu 2,rue Jules Cousin 75004 Paris (01 53 01 85 81) www.galerie-vu.com



   











photographies-Hicham Benohoud


Ces photograpies rappelle à Dominique un exercice, « La machine ». Elle le propose au groupe. Cet exercice reprend les bases de la proposition précédente d'Olivier mais l'objectif est de construire une machine vivante et en mouvement avec les corps et les sons de plusieurs personnes, chacun étant un rouage de cette machine humaine.
Manipulation du corps de l'autre et exercice d'imaginaire.
Chacun construit sa machine.
Même sans Olivier, les corps commencent à "bouger". Avec quelques réticences mais quelques fous rires aussi…

François nous propose ensuite d'autres images étonnantes. Ce sont des photographies de Gulda El Magambo prises récemment à Kinshasa. On y voit des câbles électriques de fortes sections raccordés sommairement avec des rubans adhésifs courir sans protection sur la terre battue des rues, plonger dans les caniveaux emplis d’eaux saumâtres….



   



photographies-Gulda El Magambo – Scénographies Urbaines Kinshasa 2007
www.eternalnetwork.org/scenographiesurbaines

Françoise tient à nous relire le texte de Michaux "Qui je fus" et souhaite que l’on y réagisse. Dominique propose qu'on s'installe autrement pour la lecture, autour du tapis que François a réinstallée sur deux chaises.

On écoute Françoise. Jehanne dit que ce texte écrit dans les années trente lui parle encore aujourd'hui.

"L'époque sera à ceux qui auront un imperturbable appétit".

Raphaëlle sort de son sac un livre de contes populaires juifs d'Europe Orientale et nous en lit deux. Un sur la misère, l'autre sur le Messie.

Françoise nous lit un autre texte cette fois d'Adelatif LAABI.


 











Nous regardons le tapis qui nous fait penser à différentes choses: l'éléphant sous le chapeau dessiné par Saint-Exupery (pour Dominique), une montagne sacrée (pour François), Françoise est d'ailleurs en train d'en dessiner une sur son cahier, un tabernacle (pour Françoise). Et comme on ne savait plus très bien ce qu'était un tabernacle, Françoise nous l'a rappelé…

Et ce fut la fin…


Les prochains lundis

29 janvier et 5 février

La séance du 5 février, sera consacrée à faire une recension et une sorte de bilan des séances qui auront eu lieu depuis début novembre, dans le but de commencer à approfondir le matériau rassemblé.

Les classes ouvertes sont ouvertes à qui veut. Il suffit d’avoir seize ans révolus, d’adhérer à l’association des Amis de (CAP)*(15 € par an) et de s’acquitter d’une participation de 3 € par séances. Les séances ont lieu dans la salle Lissenko des Studios Albatros, 52 rue du Sergent Bobillot à Montreuil (Métro Croix de Chavaux) et durent 3h : de 20h00 à 23h00.

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Verstraten - dans CLASSES OUVERTES
commenter cet article

commentaires