Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2006 5 10 /11 /novembre /2006 11:55
Chers amis,
Voilà l'annonce de mon prochain spectacle. Nous le créons du 7 au 12
novembre au Théâtre de St Quentin en Yvelines. Pour tout renseignements
n'hésitez pas à appeler le bureau du Réseau (théâtre) 01 42 87 39 20. Pour
l'itinéraire vers St Quentin reportez-vous au lien ci-après :
ITINERAIRE

L’Hypothèse Mozart de Frédéric Sounac (éditions l'Harmattan)
 
Pièce de théâtre pour trio à cordes et comédien, autour du Divertimento K.563 de W. A. Mozart
 
"Si la musique est la nourriture de l’amour, alors joue moi encore… "
Shakespeare, première réplique de La Nuit des rois
 
Certes, le Divertimento n’a besoin d’aucun prétexte pour transporter l’auditeur. Mais par sa complexité même, il pose la question du "droit à l’interprétation " : Quel est le  rôle de l’interprète dans cette "re-création" nécessaire ? Quelles initiatives trois musiciennes peuvent-elles prendre aujourd’hui face au génie de Mozart ?
 
C’est autour de ces questions que s’est élaboré le spectacle que nous créons du 7 au 12 novembre prochain au Théâtre De St Quentin-en-Yvelines. L’auteur, Frédéric Sounac a su extraire la sève de ses nombreux échanges avec le trio Art d'Echos pour composer le texte. Hubertus Biermann interprète le rôle de Cornélius Puchberg, lointain descendant du commanditaire du Divertimento. Etant lui-même musicien, la façon qu’il a d’entendre la musique nous la rend plus belle encore. Les débats et les péripéties qui mettent en conflit les musiciennes avec le musicologue sont conduits avec humour. Et, à certain moment, un vent de folie se met à souffler sur la scène…
 
Au mois d’octobre dernier, nous avons présenté une maquette du spectacle. Lors de cet essai nous avons pu mesurer le bonheur de voir des interprètes de haut niveau passer de la pratique de leur instrument à l'incarnation de leur propre rôle
L’Hypothèse Mozart de Frédéric Sounac (éditions l'Harmattan)
 
Pièce de théâtre pour trio à cordes et comédien, autour du Divertimento K.563 de W. A. Mozart
 
"Si la musique est la nourriture de l’amour, alors joue moi encore… "
Shakespeare, première réplique de La Nuit des rois
 
Certes, le Divertimento n’a besoin d’aucun prétexte pour transporter l’auditeur. Mais par sa complexité même, il pose la question du "droit à l’interprétation " : Quel est le  rôle de l’interprète dans cette "re-création" nécessaire ? Quelles initiatives trois musiciennes peuvent-elles prendre aujourd’hui face au génie de Mozart ?
 
C’est autour de ces questions que s’est élaboré le spectacle que nous créons du 7 au 12 novembre prochain au Théâtre De St Quentin-en-Yvelines. L’auteur, Frédéric Sounac a su extraire la sève de ses nombreux échanges avec le trio Art d'Echos pour composer le texte. Hubertus Biermann interprète le rôle de Cornélius Puchberg, lointain descendant du commanditaire du Divertimento. Etant lui-même musicien, la façon qu’il a d’entendre la musique nous la rend plus belle encore. Les débats et les péripéties qui mettent en conflit les musiciennes avec le musicologue sont conduits avec humour. Et, à certain moment, un vent de folie se met à souffler sur la scène…
 
Au mois d’octobre dernier, nous avons présenté une maquette du spectacle. Lors de cet essai nous avons pu mesurer le bonheur de voir des interprètes de haut niveau passer de la pratique de leur instrument à l'incarnation de leur propre rôle

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Bloch - dans CREATION
commenter cet article

commentaires